« Maïmonide nous parle encore »

Série de cours dispensée de novembre 2014 à mars 2015 au Centre communautaire de Paris,     119 rue Lafayette, 75010 Paris

Rabbin Yann Boissière  

Maïmonide parle à notre époque avec une acuité incroyable, sur à peu près toutes les thématiques importantes de l’existence juive aujourd’hui: identité juive, rôle de la Loi dans son rapport avec la préservation de cette identité, mais aussi dans son équilibre avec la Raison. Le parti-pris adopté sera de resserrer l’enseignement sur quelques points précis, pour mieux en percevoir la force : Le Guide des Egarés, tout d’abord, pour sa modernité indépassable, et quatre thématiques : sa théorie du langage, sa théorie de la prophétie, sa théorie des mitsvoth, et sa théorie du politique.

Vidéos des cours 

■ 1er cours (jeudi 13 novembre 2014) — Maïmonide et le Guide des Egarés / Présentation générale :

Icone cours n°1(Vidéo) 1er cours : Le guide des égarés   –   Présentation générale

De Cordoue à Fostat, actuelle banlieue du Caire, où il devient Naguid, chef de la communauté juive d’Egypte, mais aussi dans ses pérégrinations moins connues (Espagne chrétienne du Nord, ou au Maghreb, au cœur du pouvoir almohade qui a pourtant précipité son exil !), la vie de Maïmonide est un sujet en soi — que nous aborderons à l’aune des meilleures et plus récentes recherches (dont le Moses Maimonides de Herbert A. Davidson).

Remarquable, en particulier, est la route intellectuelle qu’il instaure entre les deux rives de la Méditerranée, par une correspondance soutenue avec les communautés de Provence.

Quant à l’œuvre elle-même, nous la présenterons dans toute sa diversité, pour mieux définir et comprendre notre choix du Guide des Egarés. Œuvre colossale, faut-il le rappeler : jurisprudence, œuvre logique, commentaires, voire réécriture complète de la halakhah (avec le Mishneh Torah, « Répétition de la Loi »), ouvrages médicaux. Œuvre à dimension philosophique, enfin, avec le Guide des perplexes (traduction plus exacte que celle des « égarés ») : après en avoir abordé la structure et les thèmes généraux, l’émulation de quelques grands lecteurs, tels Leo Strauss, nous fera aussi nous poser la question : s’agit-il d’un livre ésotérique ?

■ 2ème cours (Jeudi 11 décembre 2014) — Maïmonide : sa théorie du langage.

Icone Cours n°2(Vidéo) 2e cours : Le guide des égarés – Maïmonide et sa théorie du langage

« Haï ha-médaber », un « vivant qui parle », c’est ainsi que la Tradition comprend le souffle que Dieu a placé en nous – c’est dire l’importance que le langage a pour la pensée hébraïque. Maïmonide, quant à lui, aura à cœur d’en développer toutes les implications. A partir d’une intuition fondamentale d’Aristote selon laquelle il existe moins de mots que de pensées possibles, Maïmonide en tire une théorie générale de l’ambiguïté du langage, qu’il va pousser à un degré théologique absolument passionnant.

Le Guide, d’ailleurs, commence par un examen minutieux de certains mots clés de la Torah — l’enjeu : répondre à la gêne devant ce qui ressemble fort, au premier abord, à une conception anthropomorphique de Dieu. Maïmonide démine patiemment ce terrain — sujet déjà passionnant en soi –, mais lorsque, au chapitre 50 est énoncé, « sur des pattes de colombe », que le monothéisme authentique consiste à penser exactement ce que l’on dit, et à le penser de telle manière qu’on ne pourrait le dire autrement, on est brusquement saisi de l’importance capitale de la théorie maïmonidienne du langage…
Encore ne sont-ce là que les prémisses de sa réflexion… Celle-ci nous emmènera au cœur de la Révélation, dont l’unicité, et l’unicité du génie prophétique de Moïse, tient précisément à une affaire de langage…

■ 3ème cours (Jeudi 15 janvier 2015) — Maïmonide : sa théorie de la prophétie.

Icone cours n°33e cours : Le guide des égarés – Maïmonide et sa théorie de la prophétie

L’expérience d’Israël est essentiellement une expérience prophétique, celle de nos grands transmetteurs, d’Abraham (le premier qui, dans la Bible, reçoit la qualificatif de « navi », prophète ») à Moïse, « le plus grand des prophètes », en passant par tous les prophètes scripturaires.

Ici comme ailleurs, Maïmonide fait preuve de sa maîtrise, virtuose et traditionnelle, des textes, mais également de son génie créatif. Œuvrant à la synthèse d’une conception quasi-grecque (la prophétie comme phénomène naturel) avec la vision plus traditionnelle (la prophétie comme phénomène « surnaturel »), il déploie tout d’abord une théorie magistrale des quatorze degré possibles de la prophétie – qui a le mérite de nous faire revisiter tout le corpus prophétique.

L’apex, toutefois, de sa réflexion, se situe dans son analyse de la spécificité et de l’unicité du degré prophétique de Moïse : le fait que sa parole ait pris la forme d’une « loi » marque non seulement la convergence en Moïse de toutes les perfections possibles (intellectuelle, imaginative, et perfection des mœurs), mais s’avère également une conséquence nécessaire de sa théorie du langage…

Nous verrons enfin comme le Rambam, à l’aune de ses éléments, se donne même les moyens de répondre à la question : « Pourquoi la prophétie a-t-elle cessé ? »

Icone cours n°44e cours : Le guide des égarés – Maïmonide et sa théorie des Mitsvot 

Avant même que Copernic, Darwin et Freud, selon la phrase célèbre de Freud lui-même, n’infligent par leur théorie une triple blessure narcissique à l’humanité en démentant que l’homme soit au centre de ses divers systèmes de représentation, Maïmonide, dès le 12ème siècle, avait déjà dynamité tout anthropocentrisme naïf en affirmant que nous n’étions nullement le but final de la Création – et que nous ne pouvions certainement pas nous prévaloir de la Torah pour le clamer.

Ainsi, c’est sur la base d’une volonté et d’une sagesse insondables de Dieu lors de sa Création que le Rambam initie sa réflexion sur les mitsvoth. Mais cette lucidité, chez Maimonide, ne nous fait basculer dans un pur piétisme. Fort de l’idée qu’il serait indigne, voire impossible de supposer que les actions de Dieu soient frivoles, Maïmonide soutient que les commandements ont une « raison » et, par la voie d’une double perfection, perfection de l’âme et du corps, nous conduisent vers une connaissance authentique de Dieu.

Nous aborderons, par ailleurs, une question âprement discutée : Maïmonide, le maître indiscuté de la halakhah, soutient une conception extrêmement évolutive des mitsvoth, voire, en des passages que d’aucuns qualifieront de mystiques, confie son idéal d’une religion purement contemplative… Un cours avec de beaux contrastes en perspective !

■ 5ème cours (Jeudi 12 mars 2015) — Maïmonide : sa théorie du politique.

Icone Cours n°55e cours : Le guide des égarés – Maïmonide et sa théorie du Politique 

Les fondements du politique, chez Maïmonide, empruntent naturellement beaucoup à Aristote et aux philosophes arabes qu’il reconnaissait comme ses maîtres (Al- Fârâbî en particulier) – notre premier mouvement, dans ce cours, sera d’en présenter les héritages. Nous ne serons pas surpris, toutefois, de constater une fois de plus combien le Rambam marque ce domaine de son génie.

La dimension politique fonde ainsi sa spécificité et sa légitimité, entre autres, sur le fait de devoir faire co-exister des êtes humains essentiellement définis par leur possession de la faculté rationnelle. La variabilité humaine, à cet égard, est infinie (à la différence des animaux), et la survie de l’homme, qui dépend de l’exercice de cette faculté rationnelle, implique dès lors une coopération poussée avec les autres individus de l’espèce.

Maïmonide développe ainsi une conception de la société largement fondée sur les exigences du corps, mais aussi sur la spécificité de la révélation prophétique. Sa contribution la plus originale, toutefois, se situe probablement dans sa conception relativement ouverte de la diffusion des vérités philosophiques (sujet qui nous mènera à une comparaison avec Averroës).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Rabbin du MJLF

%d blogueurs aiment cette page :